LogoDefHalAgeDef2

 

 

 

  • Développe et soutient les démarches d’innovation sociale* au croisement de l’habiter et du vieillir.

Et pour ce faire :

  • propose des ressources, des outils et des espaces de rencontre/échange d’expériences aux porteurs de projets innovants, citoyens et solidaires.

L’innovation sociale est une réponse nouvelle à des besoins sociaux non satisfaits, qui implique les personnes concernées, notamment les habitant.e.s, et des acteurs institutionnels et/ou professionnels dans un travail collaboratif

Montage4_EnTeteSite

 

Actualités/Infos     Actualités/Infos      Actualités/Infos

Hal’âge aux Rencontres Régionales de l’Habitat Participatif Occitanie

logo_rrhp_blanc-fit-150x150Rencontres Régionales de l’Habitat Participatif
Nous y  animerons un atelier en visio conférence
le 6 novembre 2020 de 14h à 15h

 

 

Alternative aux « maisons de retraite ». Quelle place pour les seniors dans l’habitat participatif ?

Dans un premier temps, nous donnerons la parole à :

    • La Maison d’Isis  de Montauban, pour évoquer les motivations et difficultés d’un groupe de seniores à monter un habitat participatif qui correspond à leurs aspirations et besoins;
    • Les Toitmoinous de Villeneuve d’Ascq, afin de témoigner de la place des seniors dans un habitat intergénérationnel;
    • Abbeyfield (Bruxelles) pour mettre en lumière comment le groupe de seniors évolue sur un temps long, autant dans sa composition que dans la réflexion collective liée au vieillissement des ses membres.

Dans un deuxième temps vous pourrez posez vos questions:

Si vous souhaitez assister à cet atelier et aux rencontres plus généralement, inscrivez vous (ici)

 

RAPSoDIÂ , mode confiné

La rencontre des terrains du 28 janvier 2020 a marqué la clôture de la première étape de RAPSoDIÂ. Le dispositif est mis en place, les terrains de la recherche ont identifié ce sur quoi ils vont travailler. L’étape de la recherche proprement dite peut commencer.

Février/début mars

Les équipes de recherche (chercheur.es académiques, de Hal’âge et des terrains) se retrouvent pour élaborer ensemble un protocole de recherche sur chaque terrain :

 

A St Jean de Braye le 05 mars

L’équipe de St Jean de Braye, le 05 mars

dav

L’équipe de Paris, le 10 février

 

 

 

 

 

 

A partir du 16 mars, ces équipes auront rendez-vous tous les deux mois, tout au long de la RAP, pour une journée en COCO, COmité de COordination de la recherche.

La première rencontre du COCO prévue le 16 mars, dans le but de présenter les avancées du protocole de recherche de chaque terrain, de décider comment travailler ensemble sur des thèmes communs identifiés et de s’approprier les outils collaboratifs utiles à la recherche, se déroulera à distance. Décision prise par mesure de précaution… mais, effectivement, nous sommes confiné.es dès le 17 mars…

Comment mener une recherche action participative en période de confinement ?

Force est de constater que le programme ne se déroulera pas comme prévu ! La recherche marque un temps d’arrêt. Cependant, nous maintenons un contact régulier, et menons notre deuxième rencontre du COCO, à distance, le 13 mai.

 

Prendre des nouvelles des un.es et des autres, des terrains et de la recherche, c’est notre intention :

 

« Le confinement a laissé le groupe sidéré, comme en hibernation mais il n’a pas perdu pied. Les chantiers en visio de RAPSoDIÂ ont permis de se sentir soutenues ».  Maison d’Isis-Montauban. Les Audacieux et les Audacieuses-Paris « Le groupe a profité de la période de confinement pour redéfinir son protocole de recherche », Rouen-BVGM, « est enthousiasmé de reprendre la recherche », à Toulouse-Les 4 Vents « Le chantier 1.1, atelier de lecture et d’écriture, a fonctionné en s’adaptant en visio » Angers-Habitat Différent manifeste « un grand intérêt pour le protocole de recherche sur l’architecture qui va être mis en place ». St Jean de Braye, Le Hameau Partagé « Le 1° chantier « Écrire notre histoire » a avancé ».

 Et envisager la suite

Une partie du travail de recherche, comme certains entretiens individuels, la tenue du   COmité de COordination de juillet, pourrait être fait à distance. D’autres démarches seront décalées, comme les voyages d’études, les échanges/rencontres inter projets, les séminaires et colloques…

Mais, déjà, localement, et avec prudence, les rencontres en présence reprennent. Visite du chantier du Hameau Partagé à St Jean de Braye le 9 juin, reprise du travail sur le protocole de recherche à Angers le 18 juin, entretien collectif à Rouen le 24 juin, plénière à Montauban le 25 juin et à Paris et Toulouse le 3 juillet …

A suivre, donc !

RAPSoDIÂ,  c’est quoi, c’est qui? Pour en savoir plus, cliquez ICI

Avoir de vos nouvelles

Le 02 avril, nous avons adressé, par mail, une lettre aux adhérent.es et  ami.es de Hal’âge :

« Nous espérons que vous vous portez bien , et serions très content.e.s d’avoir de vos nouvelles. Comment allez vous? Comment vivez vous cette situation? Quels sentiments,  réflexions et pensées vous traversent, que vous auriez envie de partager?  Écrivez nous! Juste un mot, sur vous…Sur vos lectures…Faites nous part de vos réactions. Mais aussi, faites nous parvenir des contributions plus longues, plus fournies, selon vos envies. Échangeons sur les sujets qui nous motivent: vieillir citoyen.nes et solidaires,  prendre soin ….et plus. Nous pourrions publier certains de vos envois, avec votre accord,  sur le site de Hal’âge.

Continuons de penser et construire ensemble, toutes les idées sont les bienvenues.

Espérant vos retours.

Amicalement »

Le passage Grenoble

Le passage à Grenoble

Merci  à celles et ceux que ont bien voulu nous répondre. Nous avons été ravi.e.s d’apprendre que pour la plupart, cette période de confinement se passe plutôt dans de bonnes conditions. Balcons, terrasses, vérandas et jardins traversent vos témoignages. Cependant pas d’exception à vos inquiétudes sur la situation en EHPAD. Situation « qui nous fait espérer que, les pouvoirs publics prendront conscience de la nécessité de prendre soin des seniors et de favoriser l’habitat participatif… »G.P. La Maison d’Isis

Vous trouverez dans les articles suivants un florilège des contributions des un.es et des autres :

1/ Des nouvelles de nos ami.es d’Abbeyfield à Bruxelles ICI

2/Des nouvelles de nos ami.es ici et là…ICI

3/ Groupes d’habitant.es, de futur.es habitant.es se font écho ICI

 

Penser l’autonomie par l’entraide. Jusqu’où ?

 

RAPSoDIÂ, des représentant.es des six terrains de la recherche action se sont retrouvé.es à la Maison des associations du 10e à Paris le 28 janvier 2020

pour se connaître, présenter aux autres son projet, le thème spécifique d’investigation choisi par son groupe, voir comment ce thème s’insère dans la problématique globale : « Penser l’autonomie par l’entraide. Jusqu’où ? «  _DSC0126 et comment il  entre en résonance avec les préoccupations des groupes des autres terrains de la recherche.

_DSC0111

 

 

 

 

Des moments d’échanges de réflexions et d’expériences se sont succédés tout au long de cette journée. Alliant travail, plaisir de se découvrir, de partager les mêmes préoccupations, de se rendre compte, tout simplement, combien ces échanges sont enrichissants…..et qu’il est important de les poursuivre.

Les 6 terrains de la recherche

Bien vivre et vieillir à la Grand’Mare Rouen /Habitat Différent Angers  /les 4 vents/Abricoop Toulouse

La Maison de la diversité Paris/ Le Hameau partagé St Jean de Braye /La Maison d’Isis  Montauban

Pour plus d’informations sur les terrains et leurs problématiques de recherche, cliquez ICI

La journée_DSC0075

Annie Le Roux et Anne Labit introduisent la journée, remercient les participant.es et rappellent les grandes lignes de cette recherche action, portée par Hal’âge avec le soutien financier de la Fondation du domicile et le soutien logistique de l’ Agence Nouvelle des Solidarités Actives.

Pour lire ou télécharger le diaporama descriptif, de la recherche, cliquez ICI

Les terrains se présentent les uns aux autres

échangent leurs impressions, travaillent en ateliers, et vont , sans tarder,  partager apéro et repas, occasion de mieux se parler, s’interroger et se connaître.

IMG_6282

 

 

 

 

 

 

En quoi le projet des autres m’intéresse?

Restitution par terrain du travail mené en atelier et des informations glanées pendant le repas.

Le tour de table de conclusion

Une grande majorité des participant.e.s à la journée se déclare satisfaite. Les appréciations expriment  « le contentement, la richesse extraordinaire, le caractère formidable de la rencontre. » Les un.es se disent « très content.es, ravi.es, agréablement surpris.es, enrichi.es, heureux, heureuses »  et « nourri.es » par les travaux et l’atmosphère de la journée.

Nous avions besoin « d’en connaître d’autres embarqué.es dans la même affaire, de croiser les  expériences, d’un espace d’échanges et d’ un temps pour se poser et regarder autour ; nous nous découvrons différent.es mais ayant un grand intérêt à partager. »

 

Cette journée aura marqué la fin de la phase 1 de cette recherche lancée le 20 septembre 2019. Février marquera le début de sa phase 2. Sur chaque terrain chercheur.es et cochercheur.es vont maintenant élaborer ensemble un protocole de recherche spécifique.

RAPSoDIÂ,  c’est quoi, c’est qui? Pour en savoir plus, cliquez ICI

Une deuxième rencontre devait avoir lieu le 16 mars à Paris. Elle s’est déroulée par visioconférence pour cause de pandémie. Infos à suivre……ICI

De la lecture inspirante!

Deux documents utiles, agréables à lire:

  • « Outils pour vivre ensemble dans une maison Abbeyfield. Une étude participative réalisée à Bruxelles ». Parution,  septembre 2019. 85 pages.

Le livret

Le livret

 

Restitution d’une recherche-action participative avec les habitant.es des maisons Abbeyfield de Bruxelles, chercheures et habitant.es identifient ensemble des outils utiles à l’organisation de la vie quotidienne des maisons . La démarche  a duré un an, de juin 2018 à juin 2019.

la table des matières

la table des matières

Le texte est simple, agréable à lire, une large place y est donnée  aux témoignages et retours d’expériences des habitant.es. Des points clés/commentaires sont mis en exergue dans chaque chapitre.  En annexe vous trouverez des propositions d’outils, des recommandations. Pour lire et/ou télécharger le livret, cliquez ICI

ICI une synthèse du livret.

 

 

  • « Habiter demain avec, par, pour les seniors ». Âgir,Université de Toulouse Jean Jaurès. Parution, octobre 2019. 71 pages

Livret de restitution de la journée du 24 juin 2019, dans le cadre de la recherche-action ÂGIR (Âge , Innovation sociale et réflexivité) qui s’est déroulée sur deux ans,  automne 2018/2019. Restitution exhaustive des interventions d’habitantes, de chercheures, de bailleurs , d’architectes lors de la table ronde, synthèse des ateliers.

« Cette journée s’organisait selon différents modes de rencontres : Tout d’abord une table ronde portant sur « L’habitat à l’épreuve du vieillissement des habitants », qui est allée du côté de la recherche, des habitant·e·s, des accompagnateurs·trices de projets, mais aussi des bailleurs sociaux et des architectes. Nous entendons ici le terme « d’habitat » au sens large d’espace domestique, de lieu d’habitation, qui inclut le logement lui-même. De nombreux adjectifs peuvent qualifier cet habitat : intergénérationnel, partagé, participatif, groupé, intermédiaire, autogéré, solidaire, inclusif, coopératif, cohabitat…

Puis l’après-midi, trois ateliers menés en parallèle ont permis d’aborder trois thèmes plus en détail :

la recherche-action ÂGIR

la recherche-action ÂGIR

1/Quel habitat pour les seniors ?

2/Bien dans mon quartier : entre convivialité et technologie.

3/L’intergénérationnel : qu’est-ce qu’on partage et comment ?

Tout au long de la journée, nous avons été accompagné.es, suivi.es, observé.es, par l’universitaire Anne Labit, « grand témoin » à qui nous avons confié l’exercice délicat de mettre en perspective les échanges de cette rencontre, d’ainsi conclure la journée en nous faisant part de ses éventuels étonnements, en évoquant de futures pistes de recherche et/ou d’action ». Extrait de l’introduction du livret que vous pouvez télécharger ICI

Intervention de Hal’âge à la table ronde pour une présentation de l’association, et animation de l’atelier: « Quel habitat pour les seniors? ».

 

Un document instructif et touchant qui donne à voir la nécessité d’inventer de nouvelles manières d’habiter dans la vieillesse:

  • « Paroles de résidents, paroles de résistants ». Publication des « petits frères des Pauvres ». Parution 2018. 18 pages.

« Il nous a semblé important de porter aujourd’hui sur la place publique, la parole de ceux qui vivent actuellement en EHPAD, ces invisibles qu’on entend si peu ».pfP

« Les dispositifs existants dédiés tant au soutien à domicile qu’aux formules d’hébergement ont aujourd’hui atteint leurs limites. Les politiques publiques qui les sous-tendent ne sont plus en phase avec l’évolution des besoins et des attentes. …. » introduction d’ Alain Villez, Président des pfP.

Pour télécharger le document cliquez ICI

Retour sur l’AG du 5 octobre à Paris

 

Venu.es de Toulouse, Bruxelles, Nantes, Auray, Brest, Nancy, Châteauroux et Paris, nous étions une trentaine à la

Le poste de travail avec vue sur le canal

Le poste de commande avec vue sur le canal

Maison des associations du 10e pour cette quatrième AG de Hal’âge. Un moment de rencontre chaleureux et solennel où, lors de l’assemblée générale extraordinaire,  nous avons approuvé à l’unanimité les nouvelles orientations de l’association en votant pour les nouveaux statuts. Pour lire et/ou télécharger les nouveaux statuts cliquez ICI

Rapport d’activité et financier 2018, rapport moral ont ensuite été mis au vote lors de l’ AG ordinaire où nous avons également présenté le nouveau dépliant de l’association. Pour lire et/ou télécharger le dépliant cliquez ICI

 

 

_DSC1313

Détente

Après cette matinée, une pause nous a réuni.es autour d’un verre , d’un repas ponctué d’échanges.

 

 

Nos ami.es, Andrée et François, venu.es de Bruxelles nous ont présenté un étude participative

« Outils pour vivre ensemble dans une maison Abbeyfield »

 

 

_DSC1319

et concentration

Andrée et François

Andrée et François

20190909_Logo RapsodiâC’est  à la présentation de RAPSoDIÂ, Recherche Action Participative Solidarité Domicile Innovation dans l’Âge, que fût consacrée l’après-midi. Pour plus d’informations, le dépliant de présentation du projet ICI

Très bientôt un compte-rendu détaillé de cette journée sera accessible sur ce site.

Assemblée générale le 5 octobre à Paris-Maison des associations du 10è

Assemblée Générale

5 octobre à Paris

Maison des associations du 10è

 Cette maison de la vie associative et citoyenne héberge l’association Hal’âge depuis le début de l’année 2019. Nous serons ravi.e.s de vous accueillir dans ses locaux, 206 Quai de Valmy, au bord du Canal St Martin.

Pour lire et/ou télécharger le programme de l’assemblée générale cliquez ICI

Pour lire et/ou télécharger le rapport d’activités de l’année 2018 cliquez ICI

 invitation AG 2019-page001invitation AG 2019-page002

Habiter demain avec, par, pour les seniors. Toulouse, Université Jean Jaurès, le 24 juin

Âgir,  

Âge, Innovation sociale et réflexivité

organise une journée de rencontre ouverte au public âgir-affiche-221x300

Le 24 juin 2019 à l’université Jean Jaurès, annexe du Château du Mirail

« Salle du Conseil » du Pôle Gestion des Compétences

De 9h00 à 16h30

l’association Hal’âge y tiendra un stand, participera à la table ronde et animera l’atelier : « Quel habitat pour les seniors? »

Pour consulter le programme cliquez ICI

Hal’âge aux 2ème journées de La Fondation du Domicile. Le 5 juin à Malakoff

« l’innovation au cœur de l’habitat de demain » , était le thème de ces deuxièmes journées . L’occasion pour la Fondation de présenter au public invité, une centaine de personnes environ, des initiatives porteuses d’innovation sociale, technologique ou pédagogique, qu’elle soutient. Rendre compte des nouvelles pratiques qui se déploient au sein de l’habitat et anticiper les nouvelles manières d’habiter, tel était le but de la Fondation.

IMG_3011 Malakoff

Présentation de Hal’âge

IMG_3003

Les invité.e.s

 

 

 

 

 

 

 

 

Des adhérent.e.s, des membres du bureau de Hal’âge y ont tenu un stand, dans un espace dédié, et présenté  de courts exposés sur notre raison d’être et  nos activités, le voyage d’études à la rencontre des Maisons Abbeyfield en Belgique…. De nombreux échanges avec le public ont ponctué la matinée.

« Le domicile est un laboratoire vivant de nouvelles pratiques sociales et d’innovations portées par la société civile et les citoyens. Lors de ces Rencontres, la Fondation a une nouvelle fois réuni des acteurs engagés, avec pour ambition de penser notre habitat de demain et de soutenir des projets qui intègrent les nouvelles aspirations des citoyens à bien vivre à leur domicile, les transformations d’usage de l’habitat et les innovations technologiques. Ces innovations doivent permettre dans un futur proche de multiplier les possibilités du domicile. Mais nous voulons aller plus loin, et inspirer les politiques publiques pour un domicile citoyen et solidaire », a déclaré Marie Béatrice LEVAUX, Présidente de la Fondation du Domicile, lors de son discours d’introduction à ces journées.

IMG_3006

Marie Béatrice Levaux

 

Retour sur la journée du 10 mai à Nantes

17 personnes*,ont répondu à l’invitation des associations Plan9 et Hal’âge pour une journée de rencontres, échanges et réflexion sur les enjeux de la longévité. Après un exposé à deux voix, l’éclairage universitaire et le point de vue citoyen se faisant écho, sur les deux thèmes proposés :

Matinée, Vieillir en préservant ses choix . Construire un projet de seconde partie de vie conforme à ses aspirations

les participant.e.s ont visionné les témoignages de Suzanne et Maurice:

IMG_2660_Moment 3 (2)« Avec Thérèse et Monique, j’ai fondé « La Maison des Babayagas ». Nous nous sommes connues au PSU* et dans le mouvement des femmes. Nous aspirions à vieillir avec des gens qui avaient partagé ces espoirs et ces dynamiques » 

* PSU, Parti Socialiste Unifié ; Fondé en 1960 par Huguette Bouchardeau et Michel Rocard

Suzanne, 88 ans

a fondé « La maison des Babayagas » avec ses amies Thérèse et Monique, toutes trois convaincues qu’il leur fallait inventer une alternative à la maison de retraite. Suzanne n’a pu aller jusqu’au bout de cette expérience, elle vit aujourd’hui dans un logement-foyer où elle participe activement à la vie collective. Elle est souvent nostalgique et esquisse des réponses pour comprendre pourquoi cette expérience a échoué et rendu ce choix impossible.

IMG_2653_Moment (2)«  Je me suis retrouvé seul, j’ai rencontré le projet « La Maison de la diversité »*, pour la première fois de ma vie, je me suis trouvé en situation de choisir »

*Un projet de Maison de retraite pour seniors LGBT

Maurice, 81 ans

a vécu jusqu’à peu de temps avec sa femme, celle-ci, atteinte de la maladie d’Alzheimer, a dû être placée en institution. Il n’envisage pas de rester seul à son domicile et se demande si il pourra vieillir dans « La Maison de la diversité »* avec des personnes dont il est très proche, si il saura vivre en semi-collectif. Autant de questions, dont les réponses esquissées, lui font penser qu’il devra « choisir » la vie en EPHAD.

 

Lorsqu’on a choisi un nouveau domicile, un nouveau lieu de résidence, comment déménager toute une vie ?

IMG_2752 (2)Pierre- Marie Bozec Claverie, ancien membre de l’association « Demen’âge» à Nantes, nous fait part, avec beaucoup de sensibilité, de l’expérience qu’il a partagée avec les personnes âgées confrontées au « choix » quand elles sont obligées de se séparer d’objets et de meubles qui ont fait leur « chez soi ».

Après-midi. Habiter et vieillir ensemble jusqu’à la fin ? Penser l’autonomie par l’entraide. 

Puis,  réuni.e.s en atelier, les participant.e.s ont élaboré leur contribution à deux cahiers des acteurs. Pour consulter les cahier d’acteurs mis en ligne sur le site de Nantes-Métropole, cliquez ICI

*13 femmes et 4 hommes dont 13 personnes concernées pour elles/eux mêmes.

IMG_2744

Exposé du thème

IMG_2760

Atelier