L’Habitat Participatif et Solidaire

 

Partager le nouvel objet de l’association, dessiner le nouveau projet associatif et voir comment construire ensemble son organisation, et ce, à partir des constats et questionnements posés par les membres du bureau et du CA, qui ont participé, ces neuf derniers mois, à une démarche de DLA1, tel est l’objectif de cette troisième assemblée générale. L’enjeu est d’importance pour notre association, car la réussite de ce partage sera déterminante pour son avenir, sa capacité à promouvoir et soutenir l’habiter citoyen et solidaire dans la vieillesse. Souhaitons que cette journée marquera d’une pierre blanche l’histoire de Hal’âge.

Côté jardin, repas sous la verrière



La maison de la vie associative et citoyenne


C’est par l’intermédiaire de « Générations 13 », association adhérente, implantée depuis plusieurs

années dans le 13e à Paris, que nous avons pu nous retrouver à la « Maison de la vie associative et

citoyenne » de cet arrondissement. Une salle de réunion ouverte sur une cour-jardin recouverte

d’une haute verrière, auront servi de cadre à cette journée.

Venues de Montpellier, Toulouse, Châteauroux, Nantes, Rennes, Auray, Brest, Paris, la Vendée,

l’Île de France et Lyon 31 personnes, dont 24 femmes et 7 hommes ont participé à cette assemblée générale.

Rencontrées lors de notre « Tour de France » en 2017, au séminaire du 1er décembre 2017 ou pendant les Rencontres Nationales de l’habitat participatif au début du mois de juillet 2018, une quinzaine d’entre elles participait pour la première fois à une assemblée générale de Hal’âge. 20 adhérent.e.s ont tenu à nous prévenir de leur absence et nous exprimer leur soutien.

Merci à toutes et tous

Table des matières

Bienvenue page 3

1Dispositif Local d’Accompagnement. Voir annexe 1/

 

 

 

Locataires ou propriétaires, les habitant.e.s conçoivent et gèrent elles/eux mêmes, au moins en partie leur habitat.

Le groupe des habitant.e.s. privilégie les pratiques de bon voisinage actif, comme l’entraide, ainsi que l’intérêt pour la vie du quartier, voire l’implication dans celle-ci.

Nous aimons penser qu’habiter participatif et solidaire favorise la possibilité de rester citoyen-ne dans la vieillesse, jusqu’au bout de la vie.

L’habitat participatif : une solution pour bien vieillir?

Cette note de synthèse de Anne Labit pour la Fondation de France:

  • Évalue « le poids de l’habitat participatif comme solution d’habitat dans la vieillesse » en France et en Europe;
  • Rappelle les motivations qui sont au fondement des projets.
  • Présente les résultats des enquêtes européennes sur la qualité du vieillissement et la satisfaction des personnes âgées en habitat participatif.
  • Attire l’attention sur la spécificité d’un habitat participatif faisant face au vieillissement « Concevoir un projet d’habitat participatif, pour faire face au vieillissement: les points de vigilance »

Pour lire la note, cliquez ci-dessous:

FDF Note vieillissement