Documentation

Plan

Habiter et vieillir en France

Habitat inclusif participatif, citoyen et solidaire

⇒ Anne Labit.L’habitat participatif, une solution pour bien vieillir?

Cette note de synthèse réalisée pour la Fondation de France:

  • Évalue « Le poids de l’habitat participatif comme solution d’habitat dans la vieillesse » en France et en Europe;
  • Rappelle les motivations qui sont au fondement des projets.
  • Présente les résultats des enquêtes européennes sur la qualité du vieillissement et la satisfaction des personnes âgées en habitat participatif.
  • Attire l’attention sur la spécificité d’un habitat participatif faisant face au vieillissement « Concevoir un projet d’habitat participatif, pour faire face au vieillissement: les points de vigilance »

Anne Labit. Habiter et vieillir en citoyens actifs regards croisés France suède

Cet  article s’intéresse aux nouvelles formes d’habitat de retraités que l’on qualifie de « citoyennes », dans la mesure où elles présentent deux caractéristiques :

-la solidarité entre personnes pour faire face au vieillissement;

-la participation des personnes à la conception et la gestion de leur habitat.

Dans, Retraite et société, Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) / La Documentation Française, 2013, Le vieillissement actif

⇒ Anne Labit. L’habitat solidaire intergénérationnel , mythe et réalité en France et en Allemagne.

Texte paru dans : Membrano Monique, Rouyer Alice (Editrices). Toulouse : Vieillir et habiter ensemble.

⇒Anne Labit. Habiter autrement pour vieillir autrement

Anne Labit
Anne Labit

« Motivations et engagements des femmes retraitées européennes ». 2015

dans : revue « Socio-anthropologie. Numéro 32, dirigé par Laurence Costes, publication de la Sorbonne.

⇒Anne Labit. Habiter en citoyenneté et solidarité pour mieux vieillir

L’auteure propose, dans cet article,  une typologie des formes d’habitat citoyen et solidaire et tente un premier bilan de leurs  avantages et  limites.

Dans : Gérontologie et société n° 149, vol.38/2016: »Vieillesses isolées, vieillesses esseulées? »

 

«La fatalité peut être désarmée par la créativité, et si mourir est notre destin, vieillir s’offre à devenir notre projet »

(Lalive d’Epinay, 1991: p. 279). Il semble en effet que les nouvelles générations de retraités n’aspirent nullement à passer le reste de leur existence à se reposer. Au contraire entrepreneurs d’eux mêmes, ils partent en quête de leur vieillissement et imaginent des espaces qui leur correspondent pour finir leurs jours. L’association A²MG est une illustration d’une initiative de nouvelles formes d’habitats pour personnes âgées.

 

À partir des années 2000 avec notamment la médiatisation de la « Maison des Babayagas », la thématique de l’habitat autogéré pour personnes âgées se popularise dans le milieu académique, chez les acteurs de terrain et dans le grand public. Mais la réalisation de ce type d’habitat se heurte à de multiples obstacles, dont le principal réside dans la réalisation concrète des utopies fondatrice

Cécile
Cécile Rosenfelder


Habitat inclusif citoyen et solidaire accompagné

 Réalisés  à l’initiative de, et avec le concours du collectif « Habiter Autrement », financé par la Fondation des petits frères des Pauvres, ci-dessous le rapport de l’étude « l’Habitat alternatif citoyen, solidaire et accompagné prenant en compte le vieillissement » et le guide repère qui l’accompagne.

Le rapport d’étude, s’appuie sur dix lieux d’habitat alternatif pour les personnes âgées. Il contient dix monographies, établies, une analyse transversale et des propositions du collectif « Habiter autrement » poetude pfPur le développement de ces formes d’habitat.

Le guide repère, complète cette étude, il se veut un outil utile aux porteurs de projets qu’ils soient acteurs associatifs, des collectivités, bailleurs sociaux  ou collectifs de citoyen.ne.s. Il comporte des fiches thématiques, des points de vigilance à observer, des rappels législatifs, des rapports d’expériences…

  • Un diaporama consacré à cette étude ici

⇒ Serge Guérin. Cahiers-Cnav-09 CNAVAnalyse-typologique-habitat regroupe-S.Guerin

Étude réalisée pour la CNAV par le sociologue Serge Guérin, 2016.

La CNAV a souhaité mener une enquête les types de lieux de vie collectifs afinde faire remonter les pratiques vertueuses et d’évaluer la nécessité de compléter ou renforcer les procédures d’examen des projets financés. Aussi, chaque CARSAT a été amenée à décrire trois structures de ce type financées depuis 2009 à travers un questionnaire visant à les décrire le plus complètement possible, et sous tous leurs aspects.
L’ensemble de ces monographies a été confié à Serge Guérin, sociologue, afin qu’il en réalise une analyse typologique et qu’il émette des préconisations pour contribuer à améliorer la politique de soutien menée par la CNAV à l’endroit des lieux de vie collectifs innovants.

 

 

 

Citoyenneté et vieillissement

 ⇒Sabrina Bresson. La participation des personnes âgées en France entre ambivalence et impensé

« L’objectif du texte présenté ici est d’analyser la place des retraité-e-s et des personnes âgées, en tant que catégorie sociale spécifique, dans les processus participatifs. On peut penser que leur poids démographique est un atout pour mieux se faire entendre et influer sur les orientations des politiques publiques qui les touchent, mais qu’en est-il réellement ? Comment les séniors sont-ils représentés ? Sur quelles thématiques sont-ils sollicités ? Est-ce que la diversité des vieillesses est prise en compte ? Quelles sont les formes d’organisation des groupes ou des associations qui militent pour faire entendre la voix des aîné-e-s ? »

Dans POLONIUM TOURS-VARSOVIE 2012-2013 « Les politiques publiques locales à l’égard des personnes âgées »

⇒ Bernard Ennuyer. Individu et société ,le lien social en question.

2mes assises de l'habitat Leroy Merlin
Bernard Ennuyer

«L’individu ne tient pas debout tout seul» est une évidence qui s’impose. Affirmer la prééminence de la société, c’est poser que l’individu ne peut exister que dans une forme de lien social avec un collectif et qu’il a des droits et des devoirs envers ce collectif . Alors pour renforcer ces liens de l’individu avec le collectif, plusieurs pistes sont possibles: lutter sans relâche contre la montée des inégalités sociales, une des sources principales de la désaffiliation de beaucoup d’individus aujourd’hui, ensuite développer les «capabilités» des individus au sens que la philosophe Martha Nussbaum donne à ce terme, c’est-à-dire un ensemble de libertés et de réelles possibilités dans le domaine de l’éducation, de la santé, du travail, du logement,etc. et pas seulement des droits formels et enfin, permettre aux individus d’inventer de nouvelles formes de sociabilité, notamment dans une économie de partage et collaborative. Toutes ces nouvelles formes de sociabilité et de solidarité qui essaient de se mettre en place, quelquefois en tâtonnant, sont des chemins pour l’avenir de «notre» société d’individus dans laquelle nous sommes indissociablement «individu singulier» et «individu collectif»comme le dit Norbert Elias  »

 « Ethics, Medicine and Public Health », 2016/Dossier « La personne: son intimité et le lien avec les autres »/Médiations philosophiques.

 

⇒Bernard Ennuyer. Les personnes âgées, des citoyens pas comme les autres.

Conférence, enlevée et drôle,  filmée dans le cadre de  l’Université populaire de la MJC de Mâcon, le 5 avril 2018  ici

Entretien avec Bernard Ennuyer « Des rails au courant alternatif. La  vieillesse dialectisée par un ingénieur dévié… », revue « Emulations », mai 2014. ici

 

 

 

 

 

 

Habiter et vieillir en Allemagne

⇒Le FORUM Gemeinschaftliches Wohnen eV. est une association qui est active au niveau national allemand. Avec ses 26 relais régionaux, dans pratiquement tous les « Länder » de la RFA, le FORUM constitue depuis 25 ans le réseau le plus important d’Allemagne sur les questions des nouvelles formes d’habitat, plus particulièrement dans la vieillesse, même lorsque l’on a besoin d’aide et de soin(s). Le FORUM coordonne et anime les projets , rassemble et diffuse les savoirs et expériences, favorise les échanges entre les divers acteurs et actrices.

ici un  diaporama de présentation du FORUM. En Français

ici la nouvelle brochure « Gemeinschaftliches Wohnen + » participer, s’entre aider, prendre soin de, conseiller. Décembre 2018

Les nouvelles formes d’habitat solidaire et citoyen, prenant en compte le vieillissement, ouvertes au quartier, impliquées dans le quartier, une réponse aux enjeux de la transition démographique. En Allemand

 

« Cette publication décrit le potentiel de ces nouvelles manières d’habiter, comment elles impulsent la cohésion sociale et la façon  dont elles peuvent contribuer à la qualité de vie des quartiers dans les villes et les campagnes, en offrant aux personnes qui ont besoin d’aide et de soin(s), la possibilité d’avoir un chez soi où l’on prendra soin d’elles » Josef Bura, Président du FORUM.

 

 

 

 

⇒Fedrowitz-Matzke Das gemeinschaftliche Wohnen für Ältere

Un panorama de l’habitat groupé autogéré dans la vieillesse en Allemagne.

« Vieillir et habiter ensemble ». Informationen zur Raumentwicklung. 2013. En allemand

⇒Restitution du voyage d’étude réalisé en 2015, en Rhénanie-Westphalie, par l’association Hal’âge.

  • « Habiter ensemble

Film(9 mn) de Julien Cernobori et Anya Thikomirova, relatant le voyage d’étude en Allemagne.

  • Le livret de restitution, «  Vieillir en habitat participatif et solidaire en Allemagne »,avec une fiche descriptive par projet visité, des informations générales sur l’histoire du mouvement de l’habitat alternatif autogéré en Allemagne, sur le logement social ici

 

 

 

 

2010. Association Monsieur Vincent. Document de travail

Document CLEIRPPA. Cahier N° 49. 2013

2011. Gérontologie et société. N° 136

 

  • Hélène Leenhardt

Les colocations accompagnées en Allemagne, un complément de l’habitat participatif à l’attention des plus fragiles?

Contribution au séminaire »Alzheimer en habitat participatif et solidaire:possible ou pas? »

Habiter et vieillir en Belgique

L’Habitat participatif

« L’habitat participatif face au défi de la mixité sociale » Étude réalisée par la fondation de France par Anne Labit et Sabrina Bresson. Janvier 2017.

Anne Labit Innovation sociale dans les marges du rural : l’habitat participatif et solidaire des Bogues du Blat en Ardèche

Situé dans l’un des nombreux hameaux de la commune de Beaumont, sur le versant cévenol de l’Ardèche du sud, l’habitat participatif et solidaire des Bogues du Blat témoigne d’une capacité d’innovation hors du commun de la marge rurale. L’innovation est ici sociale et politique, culturelle et architecturale, aussi bien qu’écologique et économique.

Chapitre d’ouvrage
Etienne Grésillon, Frédéric Alexandre, Bertrand Sajaloli. La France des marges, Armand Colin, 2016, 978-2-200661591-8

L’innovation sociale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *